Get Adobe Flash player

Radio Franchimont (Theux)

C'est le 20 février 1982 que Radio Franchimont débute sur les ondes à Theux. La station émane de l'asbl Chevalerie de l'ordre du Chuffin, dont un des buts est la promotion du folklore local.

Très vite RFT (Radio Franchimont Theux) déménage au 2e étage d'un bâtiment communal restauré grâce au concours des membres et sympathisants de l'asbl. Les nouveaux locaux sont inaugurés le 28 février 1983 par le président Pascal Dombart. Les studios sont pour l'époque à la pointe de la technologie avec 2 locaux techniques séparés, 2 studios d'animation insonorisés et une grande salle de réunion. Ces locaux ont toujours eu une vocation musicale. Ils ont abrité jusqu'au début des années 80 la fanfare de l'Union fraternelle de Theux, et après la fin des activités de la radio, ils ont servis de local de répétition au groupe folk "Excalibur" une autre section de l'asbl Chevalerie de l'ordre du Chuffin.

Radio Franchimont ne diffusait pas de publicité à l'exception d'un partenariat occasionnel d'un commerce local pour l'organisation de jeux radiophoniques. La station était financée uniquement par le milieu associatif de Theux en échange d'un accès privilégié aux ondes et par les activités organisés par la radio (soirée dansantes, etc.)

Les programmes n'étaient diffusés que du vendredi 17h au dimanche minuit. Plus tard pour limiter les frais de (principalement les droits d'auteurs), les programmes seront limités au samedi et au dimanche malgré quelques exceptions fin des années 80 avec une émission "pour les ménagères" le mardi et puis le mercredi matin.

En 1985, une équipe de RFT met en place, pour un week-end, le premier réseau de radios de la province de Liège, à l'occasion du rallye des boucles de Spa avec la collaboration de 7 radios qui relayaient le programme de Radio Franchimont dans toute la province. Cette expérience sera renouvelée pour les boucles de Verviers la même année. Ce sera l'occasion pour des animateurs de RFT de se sentir pousser des ailes et de rejoindre les premières radios commerciales. D'autres créeront leurs propres radios comme Radio Concept à Verviers (devenue par la suite SiS) ou FHS à Spa (devenue Radio Ciel) .

A la même époque, Radio Franchimont est une des premières radios reconnues officiellement par la Communauté française. Elle se voit alors attribué une nouvelle fréquence et passe du 101 au 107.5 MHz. Une fréquence plus dégagée sur le papier mais moins facilement captable en raison de la prédominance chez ses auditeurs de récepteurs n'allant pas au-delà du 104 MHz. Fin des années 80, et pendant une petite année, Radio Franchimont relaie en partie en semaine Radio Opéra, la radio crée au sein de l'Opéra royal de Wallonie.

RFT espérait mettre sur pied le même type de collaboration avec Radiolène, la radio verviétoise de la RTBF mais cela ne fut jamais possible. Au début des années 90, une autre collaboration naquit avec la rédaction sportive du journal Le Jour et Radio Nostalgie (2 médias liés au groupe Vers l'Avenir) pour la retransmission en direct des matchs du club de foot de Theux monté en promotion. D'autres décentralisations ont permis aux habitants de Theux de vivre "à la radio" leur foire Saint Hubert, la fête de la musique (Autour du Perron), les  résultats des élections communales ou autre " Foire Médiévale".

Fin 1993, la radio est confrontée à un phénomène bien connu dont nous avons déjà fait écho dans d'autres articles: l'épuisement des équipes fondatrices, la difficulté de recruter de nouveaux animateurs bénévoles, encore accentuée en zone rurale, les difficultés financières, le difficile renouvellement du matériel d'émission Tout cela fait que la direction de la radio décide, le 28 novembre, de jeter l'éponge et de rallier le réseau Radio Contact sous le nom de radio Contact Spa-Franchimont, avec encore quelques émissions et direct assurés en local .

En 2008, le nouveau plan de fréquence supprime sur la région verviétoise la fréquence du 107.5 mHz qui avait continué à être occupé par le réseau Radio Contact jusque-là. Le bâtiment du 41 rue de la Hoëgne qui avait abrité les derniers studios de la radio (qui étaient restés "quasi" opérationnels) est démoli pour la construction de la nouvelle caserne des pompiers. Le bâtiment du n°19 qui avait accueilli les premiers studios a lui, été démoli l'année précédente. Seul subsiste encore le vieux mât d'antenne, mais pour combien de temps encore, sur la colline de Chavieumont.

 



 

le son: la bande annonce des Boucles de Verviers

 

merci à Eric Lamblotte 
 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir