Get Adobe Flash player

RGN (Louvain-La-Neuve)

 

 

 

Radio Galène a été fondée en automne 1980 à Gembloux par trois étudiants de la Faculté d’agronomie impliqués dans la vie de l’association des étudiants et inspirés par l’émergence des radios libres. Ils proposèrent dès le début à des Gembloutois de les rejoindre.

Cette radio pirate d’animation locale rencontra rapidement un énorme succès à Gembloux et environs, chacune de ses soirées et évènements faisant le plein et une grande partie de la population de Gembloux et des étudiants en agronomie s’impliquèrent dans cette radio libre.  Après un an, elle a connu une dissidence et une partie de l’équipe partit créer Radio Gembloux 2000. Affaiblie par cette séparation, comme beaucoup de radios libres de l’époque elle commença au fil du temps à battre de l’aile. Les moyens manquaient, les structures de gestion s’étaient liquéfiées et en 1983 la musique non-stop avait pris une grande place dans la grille des programmes.

En 1984, une partie des fondateurs réunissent des volontaires et des fonds et mettent en place un nouveau conseil d’administration avec de grandes ambitions. La décision fut prise de racheter du matériel, de diffuser de la publicité et de l’information (achetée à SIS), Radio Galène devient alors Radio Galène News (RGN).

Les nouveaux responsables de la radio se rendirent vite compte que la région de Gembloux, avec un potentiel de 50.000 auditeurs, était trop petite pour assurer l'avenir de leur station. Ils déménagèrent en 1985 à Louvain-La-Neuve, où ils eurent la possibilité d’installer un mat sur un terrain culminant à 145m d’altitude mis à disposition par l’université, tandis que le studio était installé dans un appartement d’étudiant loué.

Le site d'émission exceptionnel permit à RGN Brabant Wallon de couvrir une bonne vingtaine de kilomètres autour de Louvain-La-Neuve, sur la fréquence 104.75 MHz et son ton professionnel lui donnèrent les moyens de diffuser de l’information locale et nationale  (toujours achetée à SiS), de rémunérer 2 permanents (un responsable d’antenne et un journaliste local, tandis que les animateurs étaient bénévoles au début) et de séduire les annonceurs publicitaires locaux puis nationaux via la régie IPB (filiale de RTL).

RGN était l’exemple parfait de la radio « music and news » et son succès dans le centre du Brabant Wallon fut grandissant et arriva jusqu’aux oreilles des responsables du groupe Vlan (Rossel) qui lançaient une nouvelle édition de Vlan pour le Brabant Wallon. Un accord d’échange promotionnel fut rapidement conclu et les relations entre la radio et Vlan se développèrent jusqu’à ce que Vlan prenne une participation de 50% dans la radio. Le patron du groupe Vlan, Paul Callebaut, qui avait déjà pris une participation dans une autre radio qui marchait bien à Namur (FM Namur, lancé par Jean-luc Godfroid avec Hervé Meillon et Eric Gilson) présenta le directeur de RGN, Francis Goffin (président co-fondateur de Radio Galène)  à d’autres dirigeants du groupe de presse Rossel (notamment à Paul-Henry Fally, Secrétaire général du groupe et Michel Fromont directeur général de La Nouvelle Gazette) qui avait des participations dans six radios au total, avec des succès divers (parmi lesquelles FM Le Soir, FM La Meuse, RFM Charleroi et Mons).

Ceux-ci demandèrent à Francis Goffin de leur faire une recommandation sur l’avenir de ces radios et il leur proposa de créer le réseau RFM. C’est ainsi qu’en 1987 RGN rejoindra le réseau RFM monté par le groupe Rossel. Toujours sur les conseils de Francis Goffin, Rossel apportera le réseau RFM  pour constituer quelques années plus tard le réseau de départ pour la création de Bel RTL en 1991.

C'est ainsi qu’on peut dire que la petite radio pirate Radio Galène crée par une petite bande d’étudiants fin 1980, évoluera en une dizaine d’années pour devenir l’émetteur à l’origine de Bel-RTL Brabant Wallon (toujours en activité aujourd’hui).

 

le son: l'arrivée de RGN dans le Brabant wallon

 

Commentaires   

0 #1 Guest 23-01-2018 16:17
Comment ne pas rappeler que les responsables de RGN eurent le nez fin en 1985, puisque l'équipe soutenue par la radio aux Vingt-Quatre Heures vélo de Louvain-la-Neuv e a remporté l'épreuve, ni plus ni moins, en faisant la nique à tous les gros bras (Sportkot, Droit, Tournaisienne et tutti quanti) ? Quel triomphe !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir