Le site Archivesradios.be est exclusivement consacré aux radios belges francophones qui n’existent plus

 Le 29 février 1992 la régie publicitaire HMT, actionnaire majoritaire de TOP FM, sacrifiait l'une de ses 2 fréquence bruxelloise du réseau TOP FM (Le 104.3 Mhz qui couvrait le sud de Bruxelles) pour y installer la tête de pont belge du programme Europe 2. 

En France Europe 2 se présentait comme un programme destiné aux radios indépendantes qui y associait leur nom. En Belgique ce n'était pas le cas. Les Stations portaient uniquement le nom générique d'Europe 2.

A Bruxelles, Liège Charleroi et Mons Europe 2 était diffusée sur les radios qui auparavant diffusaitent Top Fm, dans le Brabant wallon, sur les 2 fréquences qui avaient diffusées Métropolys et ensuite M40.

La version belge d'Europe 2 proposait un format musical Pop Rock, Jazz moderne et chansons française de qualité qui était à l'époque encore assez peu développé dans notre pays.

En 1994, HMT, via sa filiale Fréquence Média, postula pour le renouvellement de l'autorisation de la fréquence bruxelloise, mais celle-ci était aussi revendiquée par l'Asbl Fréquence elle, qui détenait l'autorisation officielle d'émettre attribuée en 1986. (en partage avec Fréquence 1).

Fréquence Elle ralluma un émetteur sur 104.3 Mhz, et il s'en suivit une bataille juridique et technique avec plantes, brouillages et demandes de saisies mutuelles.

En conséquence Europe 2 abandonna la fréquence et la Belgique et le 26 décembre 1995 Fréquence Elle réapparu sur les ondes avec la reprise de son programme dédié aux femmes, qui avait fait son succès dans les années 80. Fréquence elle cessa ses émissions le 17 juin 1997 faute de recette publicitaire suffisantes.

La perte de la fréquence bruxelloise entraîna la disparition du réseau Europe 2 en Fédération Wallonie Bruxelles, les radios partenaires rejoignirent d'autres réseaux et la fréquence bruxelloise resta inoccupée

(voir l'article sur Contact plus)  

 

le son: l'arrivée d'Europe 2 à Bruxelles

 

 

 

 

En 1985 les fondateurs et une partie des animateurs de SiS, en désaccord avec les options prise par le principal actionnaire de la radio décident de créer une nouvelle station sous le nom de Télé 6 qui émettait sur 100 Mh à Bruxelles.

En 1987 ont lieu les premières reconnaissances des radios libres francophones, qui obligent Fréquence Elle et Fréquence à partager la fréquence 104.3 Mhz à Bruxelles. Une cohabitation qui se passe mal et qui à pour conséquence la disparition des deux entités qui fusionnent sous le nom de TOP FM ( Sud) alors que Télé 6, reconnue seule sur 100.0 Mhz, devient elle TOP FM Nord.                   (Nord et Sud étant les positions des antennes respectives des 2 radios)

Ce rapprochement a pu être mis sur pied grâce aux relations familiales qui existaient entre la directrice de Fréquence Elle et l'un des 6 fondateurs de Télé 6. - Fréquence Elle avait été la" 2e chaine" de SiS avant le départ de ses fondateurs. 

TOP FM a, surtout après la disparition de SiS en 88, pris le leadership des radios branchées à Bruxelles. Elle fut la 1ere à diffuser de la « new beat » et à lancer des messageries téléphoniques interactives. Fidèle aussi à ce qui avait fait le succès de SiS à ses débuts, TOP FM participa et organisa à de nombreuses soirées dansantes dans la capitale.

Début des années 90 TOP FM ouvrit des fréquences à Charleroi, Mons et Liège. En février 1992 la régie publicitaire HMT qui était l'actionnaire principal de la radio décida de sacrifier la fréquence de TOP FM Sud et les fréquences de provinces pour y installer la tête de pont d’Europe 2 en Belgique (voir l'article sur Europe 2).

Le 5 février 1993 c’est au tour de l’autre fréquence de TOP FM d’être cédée par HMT à Nostalgie qui cherchait depuis un certain temps une fréquence à Bruxelles. Ces décisions illustrent un phénomène qui s’était déjà produit avec SiS, à savoir la divergence d’intérêt entre les gens du marketing et ceux qui font au quotidien la radio.

 

Le son: la veille du pasage de top fm 100 à nostalgie

 

La version belge de Radio FG est arrivée à Bruxelles le 09 juillet 2004. Les partenaires belges de la radio déclaraient à la presse que Radio FG "sera la première radio indépendante d'information urbaine en région bruxelloise. Par notre alliance avec Radio FG Paris, nous pourrons faire la promotion d'artistes et d'évènements entre deux grandes capitales européennes francophones."

Si les promoteurs belges de Radio FG étaient sans doute de bons communicants pour créer le buzz autour de l'arrivée de leur radio, ils n'étaient par contre pas trop au courant des réalités techniques de la capitale. En s'installant 'de force' sur 99.6 Mhz au départ d'un des meilleurs sites d'antennes de la capitale (la tour ITT) ils ne se posèrent pas la question de savoir pourquoi cette fréquence n'avait jamais encore été utilisée par un autre opérateur francophone. La RTBF allait le leur rappeler: à peine 20 jours après l'ouverture de l'émetteur par Radio FG sur 99.6 MHz une plainte en référé étaient déposée pour le brouillage de Viva Bruxelles sur 99.3 mhz  ce qui entraîna la saisie de l'émetteur.

Malgré un communique de presse parlant de la "fin des tests" sur 99.6 Mhz, Radio FG ne reviendra jamais sur cette fréquence. Un 2e sois-disant test eu lieu en octobre 2004 sur 96.5 MHz entraînant cette fois la saisie de l'émetteur après seulement 2 jours d'utilisation, pour le brouillage de Klara Anvers sur 99.5 MHz.

Ces 2 saisies eurent pour conséquence la fin définitive de Radio FG version francophone. La fréquence ouverte entre temps sur 88.8 MHz à Charleroi fut aussi arrêtée.

On ne saura donc jamais si, effectivement des émissions belges auraient étés réalisées ou si, comme certains le disaient, Radio FG Bruxelles n’aurait été qu’un simple relais satellite du programme français.

Ce n’est qu’en janvier 2006 que Radio FG sera de retour la nuit sur la fréquence de Contact Plus (le programme pour les Plus de 50 ans du groupe Contact) qui s’arrêtera avec la non-reconnaissance de cette radio consécutif à l’appel d’offre de 2008.

En 2010 Radio FG est de retour sur une radio locale anversoise. Le 29 février 2012 elle revient à Bruxelles en version néerlandaise, en relais de la fréquence anversoise sur 106.5 Mhz, fréquence qu'elle abandonna de nouveau début 2016.

 

Le son: Les 1eres minutes de Radio FG à Bruxelles