Le site Archivesradios.be est exclusivement consacré aux radios belges francophones qui n’existent plus

 

Reportage publié dans le n°3 de janvier/février 1987 du magazine bilingue Music Leader. 

La publication s'adressait aux amateurs de sons et aux disc-jockeys. On note son intérêt, et celui de ses lecteurs, pour les détails techniques du matériel utilisé par les radios à qui elle rendait visite.  Autre particularité, elle parlait aussi de l'accueil reçus lors du reportage.  

Radio Mons Borinage, à ne pas confondre avec Radio Borinage dont il était question dans un article précédent, s'est affiliée en 1988 au réseau Radio Contact sous le nom de Radio Contact Mons. Ces promoteurs sont actuellement à la tête du réseau provincial Sud Radio. 

Notons aussi une "coquille" amusante dans l'adresse qui parle de la rue "de la Saucisse" alors qu'il s'agit de la rue de la Chaussée !

 

 

 

 

 

 Radio Transit était l'une de ses nombreuses petites radios bruxelloises des années 80 qui diffusaient des programmes de variété sans aucune identité particulière. Ce sont ces radios qui, en grande majorité, ont fait les frais des premières autorisations de 1986/1987.

 La Lanterne du 23 septembre 1985. 

 

Annonce de la reprise de 1981

 

 Radio Margot est née en décembre 1978 à Rixensart, elle faisait partie de ces premières stations de radios libres du Brabant wallon, nées dans le sillage de Radio Louvain La Neuve : Radio 6 Vallées à Corbais, Radio Libre Terroir à Opprebais, et Radioxyde à Waterloo qui toutes prônaient une vision associative et locale de la radio, dans la foulée des premières radios affiliées à L'Association pour la Libération des Ondes (dont 6 vallées ne faisait pas partie).

Radio Margot avait été lancée par les Amis de la Terre Brabant wallon qui y avaient investi 5.000 Fb (environ 125 €). Les programmes étaient axés sur l'écologie militante et l'information régionale branchée sur les réalité sociales, culturelles et politiques de la région.

En juillet 1979 c'est la naissance d'une autre radio dans la commune de Rixensart, Radio Inter Galaxie avec une option plus basée sur le divertissement. Le destin des 2 radios sera forcément lié dans cette petite commune aisée et rurale du brabant wallon, et de fait, en 1981, l'équipe de Radio Inter Galaxie rejoint la maison des Jeunes de Rixensart pour relancer Radio Margot "nouvelle version". 

La maison des jeunes de Rixensart bénéficiait de tout l'équipement (locaux, commodités et mât d'antenne) pour faire une radio plus importante que Radio Inter Galaxie qui émettait au départ d'une maison privée.

A l'arrivée des nouveaux animateurs, Radio Margot n'émettait plus : L'émetteur qu'elle utilisait était prêté par les Radio Z'Alternatives de Bruxelles lorsqu'elles n'émettaient pas. L'extension des heures de diffusion de ces dernières privait Radio Margot de son émetteur.

Cette deuxième version de Radio Margot fût placée sous la cohabitation difficile entre les militants de la première heure de la Maison des Jeunes et de tout un groupe de jeunes animateurs qui ne se joignaient pas trop aux activité de la MJ mais venaient juste attiré par la radio.

Après des troubles de succession au conseil d'administration, des visites de police pour recherche de drogues à la MJ, et des tensions permanentes avec les responsables, les jeunes sont partis et, avec l'aide du Bourgmestre de l'époque, il relancent Radio Galaxie à la maison de quartier "Leur abris" dans le quartier de Bourgeois en 1983. 

Radio Inter Galaxie deviendra Tropique FM en 1986 et obtiendra une fréquence (106.2 Mhz) lors du premier plan de fréquence. Radio Margot, qui était officiellement en partage de fréquence avec Tropique Fm, n'émettait plus que quelques heures par semaine et rallumait son émetteur pour les émissions qui subsistaient, elle finira par ne plus émettre que sporadiquement.

En 1986 une petite équipe ralluma l'émetteur sous le nom de Longbeach FM mais subira une saisie quelques semaines après, pour non conformité de son émetteur aux normes techniques.

La boucle sera bouclée en 1990 quand l'équipe de Tropique FM quittera la chaussée de Lasne à Bourgeois où l'antenne devait être démontée pour s'installer les 3 dernières années de sa vie dans les locaux et sur le pylône de la maison des jeunes.

 

Un extrait de Longbeach FM en novembre 1986