Le site Archivesradios.be est exclusivement consacré aux radios belges francophones qui n’existent plus

A partir du mois d'octobre 1982, le quotidien La Lanterne (aujourd'hui La Capitale) publiait chaque lundi des informations sur les radios libres bruxelloises.

Durant cet été 2016 nous vous proposons une retranscription intégrale de ces informations telles qu'on pouvait les lire à diverses époques dans la Lanterne.- ici en décembre 1984 - Une manière originale de se replonger dans le quotidien et les préoccupations des radios libres de l'époque.

On découvre aussi que 5 ans après le début des radios libres dans la capitale, les stations rivalisaient d'originalité pour se différencier de leurs nombreuses concurrentes et que l'information devenait un enjeu important pour la crédibilité des radios, Des radios qui n'étaient toujours pas légalement autorisées, mais tolérées, et qui étaient de plus en plus nombreuses à diffuser de la publicité commerciale qui n'était elle non plus pas encore autorisée. (elle le sera en juin 85).

* Une rencontre au sommet a lieu la semaine passée entre les représentants du G.R.I.B (Groupement des Radios Indépendantes de Belgique) et l’A.B.E.J (Association belge des éditeurs de journaux) Motus bien sûr sur ce qui s’y est dit. On sait toutefois que des « convergences » ont été décelées quant à l’action à mener auprès des pouvoirs publics à propos de l’avenir de la bande FM. On ne devrait pas tarder à en reparler.

* Ajournement sine die du conseil des radios indépendantes (lire locales) l’organe consultatif chargé notamment d’examiner les demandes de reconnaissances des radios. La décision a été prise sur proposition du président démissionnaire M. Abitbol. Le conseil a en en effet estimé que, depuis son installation en avril 1982, il était devenu un instrument inadapté à la situation actuelle. L’absentéisme des représentants de la R.T.B.F a également été déploré. En résumé, le conseil des radios locales est un « machin inutile et inéfiicasse car il ne correspond pas aux réalités de la bande FM » comme l’a résumé l’un de ses membres.

* C'est à Liège, vendredi dernier, que l’antenne de Cristal a été remise par l’Union des critiques radios-TV au G.R.I.B. Une belle victoire pour les radios locales dont la qualité des émissions leur a valu cette distinction toujours très envier ; mais réservée le plus souvent aux émissions de la R.T.B.F. L’un des principaux artisans de cette réussite, Pierre Houtmans, éminence grise (teintée de bleue) du G.R.I.B était toutefois absent à la cérémonie. Mais pour des raisons de santé qui n’avaient rien à voir avec une maladie diplomatique.

*FMC (100.6 FM) vous propose de vous rancher sur sa fréquence tous les jours de la semaine entre 19h et 20h au son de la musique que vous aimez au cours de l’émissions « musicalement vôtre », présentée alternativement par Stéphanie et Alain Scott. A partir du 16 décembre, Alain Scott présentera le « Hit-Parade des Maxis », de 20h à 22h le classement sera déterminé par le choix des auditeurs et des animateurs de FMC, mais tiendra compte également des hits-parade nationaux et internationaux pour plus de renseignements ; tel : 217 869 6 ou écrivez à la boîte postale 44, 1000 Bruxelles.

*La semaine dernière le conseil des radios locales indépendantes s’ajournait sine die, s’estimant inefficace le 20 décembre par contre sera mis en place le conseil supérieur de l’éthique publicitaire, en application du décret sur la publicité, daté du 08 juillet 83. Ce conseil intéresse évidemment autant la R.T.B.F que les radios privées. Son rôle essentiel sera de vérifier le non-commercialité de la publicité … L’hypocrisie continue.

*Fin de la conférence de Genève, vendredi dernier, qui faisait le point en matière de télécommunications une conférence dont les résultats sont attendus avec impatience car la répartition des fréquences y a été longuement étudiée. On en reparlera, c’est certain.

* Radio Freedom (100.1 FM), la station « des communes de l’Est de Bruxelles », participera dimanche prochain, de 9h à 20h, à la fabrication de la plus grande bûche de Noël. Celle-ci étalera ses 160 mètres de long au cœur du Stockel Square, à Woluwé-St-Pierre. Dégustation gratuite ! il devrait y en avoir pour tout le monde.

* Radio City One (100.3 FM) cherche toujours des animateurs (trices) pour les émissions du matin. Si vous êtes mordus par la FM, passez une coup de fil à Monique (640.***)

*Fréquence Elle (101.10 FM) inaugure ce lundi à 18h, ses nouveaux studios dans le centre-ville Les animatrices de cette station au féminin ( marina, Graziella, Joëlle, Fanfan, Charley, Patricia, Fanny et Marie Bernard , … ouf) annoncent la présence de Ministres lors de l’inauguration . De femmes-ministres bien sûr : Mmes Goor et Mayence.

*L’année nouvelle, c’est pour bientôt le changement de millésime sera l’occasion pour certains dune changement de programme. Ainsi à Radio 101, l’une des plus anciennes stations de l’agglomération, une émission sera principalement destinée aux Jettois et ce, dès le 2 janvier. « Crescendo » - c’est son titre – sera diffusée les lundi, mercredi et vendredi, de 06h30 à 7h45 et animée par Michel Sautois Au programme, variétés et informations jettoises. L’émissions est patronnée par l’ « ARC » Jettois (Action et Recherche Culturelle), ce qui lui donnera une « tonalité chrétienne » mais pas question pour autant de se transformer en publicitaire pour l’un ou l’autre parti. Michel Sautois compte d’ailleurs mettre essentiellement l’accent sur la culture au sens large et non sur la politique.

* Radio Cinquantenaire (103.5 FM) nous avait déjà habitués à quelques « gros coups ». L’interview qu’elle obtint de Lech Walesa lorsque celui-ci reçut le titre de Prix Nobel de la Paix est encore présent dans toutes les mémoires. Cette fois la station etterbeekoise va encore plus loin, une expression criante de vérité puisque, ce lundi, Radio 50 proposera à ses auditeurs d’envoyer des dédicaces sur sa fréquence via la Lune.  En tenant compte de la distance entre la Terre et la Lune, et de la vitesse de l’onde électromagnétique émise, du facteur de réfraction atmosphérique et de l’ionisation solaire, ils émettront sur une fréquence de 457 Mhz 625.  Leur longueur d’onde sera ainsi inférieur à 65,6 cm. En clair cela signifie que la réception des messages sera percue sur antenne exactement 3,56 secondes après l’envoi de la dédicace qui sera effectuée par la station.

Cette initiative a nécessité un dispositif et les essais qui ont étés réalisés sont concluants Le son revient (de la Lune) avec un léger écho très impressionnant.

(une semaine après)

Radio Cinquantenaire a été assaillie de coups de téléphone, lundi passé, à l’occasion des dédicaces qu’elle a passées sur antenne, via la Lune ! Il est dons plus que temps de rétablir la vérité : C était une blague et… nous étions dans le coup. Mais un peu d’humour, cela n’a jamais fait de mal à personne, non ?

Ce qui n’est pas une blague par contre, ce sont les pourparlers très sérieux que R50 entretient depuis peu avec une importante agence de presse pour obtenir le doit d’embarquer, à bord de la prochaine navette spatiale Discovery, un autocollant de la station !