La Nouvelle Gazette 21 juin 1989 

merci à Stéphane Nerici