Le site Archivesradios.be est exclusivement consacré aux radios belges francophones qui n’existent plus

L'article ci dessous est paru dans Vers l'Avenir (aujourd'hui L'Avenir) en 1985. Le quotidien avait, dans son édition du Brabant wallon, consacré une série d'articles sur les radios locales opérant à l'époque dans la jeune province. L'histoire racontée ici est celle d'un projet original de radio ponctuelle et nomade qui est un peu l'ancêtre des actuels projets autorisés régulièrement par le CSA dans le cadre d'assignation de radio fréquence provisoire accordés pour des manifestations ou projets temporaires.

Comme le prévoyait l'article,  la radio n'a en effet pas été reconnue lors des reconnaissances officielles de 1986/1987.

1                                                                    2

 

          3                                                                4

5

 

merci à Thierry Couvreur, pour nous avoir permis de reproduire son article 

 

 

 

 

 

Pacifique (Fm) est à l'origine une web radio, qui à la faveur de l'absence de régulation résultant de l'absence de plan de fréquence en Fédération Walonie-Bruxelles, a ouvert en 2006 un émetteur en Fm sur la fréquence non cadastrée 90.2 Mhz à Tournai.

En 2008 elle a été reconnue à l'issue de l'appel d'offre sur le fréquence 95.1 Mhz, une longueur d'onde qu'elle a toujours contestée à cause de sa proximité géographique avec le 95.0 utilisé à Mouscron par la radio RQC (voir ci-dessous) 

En 2019 Pacifique Fm a aussi utilisé, sans autorisation, simultanément à sa fréquence, le 105.6 Mhz à faible puissance dans le centre de Tournai.  

Les programmes de Pacifique FM étaient variés avec une tendance "pop-rock" et des infos services et locales.

En juillet 2019 Pacifique Fm a été une des rares radio en activité à ne pas avoir été reconnue au terme du nouvel appel d'offre.

Quelques jours après la délivrance des avis du CSA (du 17 juillet 2019) La radio diffusait un message annonçant "la fin momentanée de ses émissions " qui ont été de fait interrompues le 22 juillet. Certaines informations laisseraient entendre que la radio tenterait un retour à l'issue d'un prochain appel d'offre  En attendant elle poursuit sa vie sur le web. 

 

le son:

L'annonce de la fin "momentanée" des émissions et quelques publicités et communiqués 

   

 

 

 

une capture d'écran du site internet de Pacifique Fm :

 

 

 

 

Le 1er juin 1982  les plus importantes radios privées belges diffusaient les premiers spots publicitaires sur les ondes.                    La publicité commerciale était encore interdite sur les ondes privées et publiques. Bien qu'elle ne fût pas directement concernée La RTBF déposa immédiatement plainte contre les radios francophones concernées, et gagna son procès uniquement à Liège contre Radio Basse Meuse.

Les premières radios qui s'étaient lancées avec la régie IP étaient : Radio Contact à Bruxelles, Radio Intérim à Tournai, Radio Métropole à Charleroi, Radio Basse Meuse à Liège et quelques radios néerlandophones. (Les réseaux n'existaient pas encore, ils seront effectif (mais illégaux) 5 ans plus tard). 

Nous vous proposons d'écouter André Van Hecke le directeur de la régie IP de l'époque raconter comment les pubs sont arrivées sur les radios.

 

 

 

Et la toute première publicité diffusée sur les radios concernées (en version Française et Néerlandaise)